À propos

Bonjour, moi c’est Carotte

– Pardon !??? Carole ?
– Non non, Carotte, comme le légume !
– … mais c’est votre vrai prénom ?

Ainsi a démarré un certain nombre d’échanges avec les clients dans le cadre professionnel. Pour répondre à la question, non, ce n’est pas mon vrai prénom. Je m’appelle Caroline. Pour la petite histoire, quand j’ai démarré ma carrière en tant que salariée, se trouvait dans l’entreprise une personne du même prénom et avec les mêmes initiales que moi. Pour éviter qu’on se retourne toutes les deux à l’évocation de notre prénom, j’ai proposé que l’on m’appelle Carotte. Si ce pseudonyme devait à l’origine se limiter à un usage interne à l’entreprise, je me suis présentée ainsi en toutes circonstances, la problématique s’appliquant également à la clientèle. Et c’est resté, même quand j’ai quittée l’entreprise. Dans le milieu du travail, je suis Carotte et ce, depuis plus de 10 ans. J’y tiens beaucoup et cela fait partie de mon identité professionnelle.

La passion du Web (presque) dès le début

L’informatique m’a attiré dès l’adolescence. Au début des années 2000, je participe et organise des LAN Parties à une époque où Internet était lent et où l’accès était limité dans le temps. Très vite, je découvre le Web, fait mes tout premiers sites et m’oriente ensuite vers des études spécifiques dans le domaine du développement (à ce moment-là il n’existait pas de cursus dédié au Web en particulier). Mon intérêt pour le développement de sites Web grandit le long de mes études et j’en ressors avec la volonté d’en faire mon métier. C’est ainsi que je rejoins une agence Web en 2009 et une autre en 2019 pour décider au final de me mettre à mon compte en 2020.

L’entreprise traditionnelle vs le collectif d’indépendants

Une agence Web conventionnelle a des contraintes qu’un freelance n’a pas. L’inconvénient pour ce dernier, c’est qu’il se retrouve seul. Or, de nos, jours, faire un site Web réclame de multiples compétences et domaines d’expertise différents. Il a donc besoin d’un réseau.

En 2021, je rejoins le collectif Happy Dév dont l’esprit correspond à 100% à ma vision du travail freelance. Il s’agit en fait d’une communauté d’indépendants de toutes spécialités dans le domaine du numérique. Il y a plusieurs antennes dont une au Pays Basque.

La force du collectif, c’est de pouvoir mener des projets à plusieurs en choisissant ses partenaires en fonction de leurs compétences et de nos affinités (ça compte !). Ainsi on peut avoir un fonctionnement au moins aussi performant qu’une agence avec le même niveau d’exigences en termes de qualité, d’écoute …